Moustique est notre petit chat tout mignon. Nous l'avons reçu des voisins de Hasna à Sion, le 26 novembre 2000. Ce jour là, le petit chat n'avait pas encore de nom. À ce moment là il avait entre 8 et 10 semaines. Au début tout le monde disait qu'il était méchant, mais en fait il avait seulement très peur. Ce n'est seulement la semaine qui suivit que Fatima lui a trouvé son prénom "Moustique" pendant une journée au travail.

Ce dimanche soir nous avons fait le voyage de retour de Sion à Neuchâtel en train. Quelle torture! Moustique, enfermé dans sa cage, a commencé a pleurer, crier, crier, crier. À la gare de Sion, dans le hall et le passage sous-voie Moustique criait tellement fort, que tout le monde se retournait, même le gents de l'autre bout du passage. Dans le train, il n'arrêtait pas de crier, tout le long du voyage jusqu'à Lausanne. Il voulait absolument sortir de sa cage, il mordait la grille... Mais une fois sortis il était tellement nerveux qu'il fallait le remettre dans sa cage. Pendant le voyage il s'est fait plein d'amis. Beaucoup de gents sont venu le consoler et lui (nous) parler. Le train de Lausanne Neuchâtel était plus silensieux. Moustique a pu sortir de sa cage et il preferrait s'installer sur mon épaule (comme un perroquet...).

Une fois arrivé à la maison, il s'est toute suite calmé.

Il s'est vite habitué à sa nouvelle maison. Son premier jouet était une ficelle. Moustique est très attachant, il est toujours là où nous sommes. Au salon il préfère se mettre à côté sur le canapé ou sur nous, il vient même dormir dans le lit avec nous, mais si il est trop nerveux et nous laisse pas dormir, il faut qu'on le sort. Sa toilette se trouve au même endroit que la nôtre. À la cuisine il crie très fort et très longtemps, si on lui donne pas toute suite à manger.

De temps en temps je le laisse sortir sur le balcon. Il aime sentir les fleurs et griffer la chaise. La première fois qu'il s'est vu dans le mirroir de l'armoir dans la chambre à coucher, ses oreils se sont mis tout en arrière, il a eu très peur et il a commencé a se battre contre son image dans le mirroir. Il a mis quelque fois pour comprendre que se n'était qu'un mirroir. Aaaah quelle joie de s'amuser dans le bureau, la corbeille en paille, les fleurs sechées, le linge pendu, les souliers, la lampe de bureau, mais surtout le clavier de l'ordinateur (et bien évidemment seulement si je travaille). Le clavier et sa place préférée pour s'asseoir. Quand on passe l'aspirateur, il s'en fuie sous le canapé ou sous le lit, "c'est quoi ce monstre qui fait du bruit et qui me suit partout ?".

Bienvenue à la maison Moustique !
Fatima et Olivier

le 10 décembre 2000